Huile de palme

Ton absence volumétrique
l’air des sachets de chips
l’abysse des mains
de l’estomac
qui creusent
qui enflent
qui ne se remplissent pas
du vide atmosphérique
ton absence mégalomane
la faim inaccessible
même dans tes défections
tu auras réussi
à m’empêcher
encore une poignée

Ton absence écœurante
emballage asphyxie
mais sous la bile
même l’huile napalm
deviendra déjection
et cela me fait rire
d’imaginer
la merde qu’on s’est laissée
les sachets derrière moi
la graisse sur les hanches
rancœurs aluminium
ne se recyclent pas

Publicité